Et Trump inventa « les faits alternatifs »…

Et Trump inventa « les faits alternatifs »…
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

L’échange semble irréel. Il ne dure que quelques minutes mais illustre à lui seul le changement d’époque que nous vivons et la vigilance, que dis-je, la combativité dont les journalistes vont désormais devoir faire preuve. L’entretien a lieu sur la chaine NBC. D’un côté, le journaliste Chuck Todd et de l’autre Kellyanne Conway, conseillère de Donald Trump, président depuis 48 heures à peine. L’entretien en direct suit un surréaliste point presse de Sean Spicer, porte-parole de Trump. Surréaliste, car le conseiller s’est mis a attaquer les journalistes, accusés de n’avoir pas relayé la bonne version des événements dans…

Refus d’obstacle

Refus d’obstacle
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  « Bon Antoine, tu l’as fait ton édito pour les vœux 2017 ? ». Je vois bien que ça l’agace JB, mon associé. Nous sommes déjà le samedi 7 janvier et je n’ai toujours pas couché la moindre ligne, les doigts englués sur les touches anthracite de mon mac cabossé. Et cette barre de texte qui ne cesse de clignoter, piaffant elle aussi d’impatience de pouvoir enfin libérer les caractères italiques en police 12 pour que j’accomplisse mon devoir de président : souhaiter les vœux à tous les ami(e)s de Spicee. Et là,…

Trump président : qui blâmer ?

Trump président : qui blâmer ?
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Mais comment a-t-on pu se tromper à ce point-là ? Comment tout, ou presque, ce que les États-Unis comptent de têtes pensantes a-t-il ainsi pu ne pas voir venir, comprendre et même, imaginer ce qui s’est passé lors des élections présidentielles ? Depuis mercredi, certains font leur mea culpa. D’autres sonnent la charge contre cette soi-disant « élite »  qui, bien sur, n’a pas voulu voir la réalité en face et a nié les évidences. L’élite contre le peuple… Comme c’est commode… Bien évidemment, les choses ne sont pas si simples… Tout d’abord, beaucoup ont cru en toute bonne foi que Donald Trump…

Si Trump l’emporte, il pourra remercier les conspis

Si Trump l’emporte, il pourra remercier les conspis
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

« Obama est le fondateur de Daech ! », « Les vaccins provoquent l’autisme », « le réchauffement climatique est un mensonge inventé par les Chinois pour tuer l’industrie américaine », ou plus clairement « les médias complotent contre moi ». Ces mots ne sont pas les titres d’un obscur site Internet, ni d’un magazine classé à l’extrême-droite de l’échiquier politique. Ces mots, ce sont ceux de celui qui entend devenir le prochain Président des Etats-unis d’Amérique, la plus grande démocratie du monde. C’est le fait marquant de cette campagne…

Le visage de la France

Le visage de la France
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Comment peut-on tomber aussi bas ? C’est la question que l’on se pose en contemplant la dernière création de Robert Ménard : une affiche qui orne pitoyablement les abribus de Béziers. Singeant celles des pires séries Z, sur fond de ciel menaçant, on y voit de jeunes hommes, barbus, agglutinés devant la cathédrale et ce slogan, claquant comme une prédiction apocalyptique : « Bientôt dans le centre de Béziers, ils arrivent : les migrants. » Dégoût. Même sentiment, en voyant les impacts de chevrotine sur la façade d’un local destiné à accueillir…

Trump power

Trump power
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  Lors d’une campagne électorale, mieux vaut ne pas s’en prendre à ceux qui votent. C’est l’amère expérience que vient de faire Hillary Clinton aux États-Unis. Pour avoir traité les partisans de son adversaire Donald Trump de « racistes, xénophobes, homophobes, déplorables » elle s’est attirée les foudres des commentateurs, de ses contempteurs (et ils sont nombreux) et a donné de nouveaux arguments à son concurrent. Moins de deux jours après cette embardée, on voyait fleurir dans les meetings des tee-shirts marqués d’un « je suis déplorable, je vote Trump…

11/09/2001 : l’ère de l’image toute puissante

11/09/2001 : l’ère de l’image toute puissante
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  Le 11 septembre a définitivement une place à part dans l’Histoire moderne. Ses conséquences humaines, politiques, géopolitiques et, de fait, historiques ont été immenses. Elles continuent encore de marquer le monde. Mais les attentats de New-York et de Washington ont également profondément bouleversé la façon dont nous pouvons vivre des événements historiques, les « recevoir » en quelque sorte. Cela tient fondamentalement à une raison : le « 11/09 » consacre à lui-seul l’ère de l’image toute puissante. Immédiateté de l’image tout d’abord puisqu’il y a quinze ans, des millions de téléspectateurs à…