PANAME DE MARION IN THE WOODS #1 : KASHINK

PANAME DE MARION IN THE WOODS #1 : KASHINK
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

KASHINK, GENRE LIBRE Pour la série « le Paname de Marion in the woods », Spicee a donné carte blanche à Marion Desquenne pour qu’elle nous raconte son Paris et les personnages qui composent son Panthéon artistique. Cette photographe traine ses guêtres dans le Paris underground depuis vingt ans. Elle connait tous les artistes qui utilisent la rue et les murs comme support pour leur art : graffeurs, skateurs, peintres, musiciens… Dans ce premier épisode, Marion suit Kashink. C’est l’une des rares femmes street-artistes à graffer sur les murs de Paris. Elle…

IRAN : THÉRÉAN UNDERGROUND

IRAN : THÉRÉAN UNDERGROUND
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  Alors que les résultats des élections législatives apportent une lueur d’espoir en Iran, cette semaine, Spicee vous raconte sa jeunesse underground, créative et impertinente ! Semaine Iran : Street Art chez les mollahs   Cette semaine, Spicee vous montre un autre visage de l’Iran : celui de la jeunesse underground de Téhéran. Hyper dynamiques et décomplexés, ces jeunes sont prêts à braver les interdits des mollahs et la répression policière pour vivre leur passion. Qu’ils soient graffeurs, rappeurs, danseurs ou skateurs, leur art est un acte de résistance face…

INDONÉSIE : LES RAPPEUSES SE DÉVOILENT

INDONÉSIE : LES RAPPEUSES SE DÉVOILENT
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

    Jakarta : les rappeuses se dévoilent  Son nom, c’est Yacko. Yacko, ou l’histoire d’une rappeuse dans le plus grand pays musulman du monde : l’Indonésie. Portant des piercings, tatouée, divorcée, non voilée, elle occupe depuis près de vingt ans la scène rap underground à Jakarta. Son islam, elle le pratique en privé ce qui ne l’empêche pas d’être devenue un symbole pour toute une génération de jeunes Indonésiennes, qui ont trouvé dans le rap un moyen de se faire entendre.   Les rappeuses se dévoilent Mains aux fesses, claque dans ta…