VINYL BAZAAR

VINYL BAZAAR
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

VINYL BAZAAR : DES VOYAGES, DE LA MUSIQUE, MAIS PAS N’IMPORTE LAQUELLE ! Victor Kiswell est par essence un nostalgique, c’est un « diggeur », il passe le plus clair de son temps à retrouver de vieux disques, c’est une passion et son métier. Il mord la poussière à pleines dents pour vendre des « samples » à des producteurs et proposer des disques rares à des collectionneurs. Pour cela, il parcourt la planète. Il n’est jamais aussi bien qu’aux puces, dans les vieilles boutiques et les marchés. VINYL BAZAAR N°1 : TAKE ME BACK…

VINYL BAZAAR : LES VOIX DE BEYROUTH

VINYL BAZAAR : LES VOIX DE BEYROUTH
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  Vinyl Bazaar : les voix de Beyrouth Ah ! On remet le voyage en route… Spicee vous propose ainsi, à partir d’aujourd’hui, le troisième numéro de Vinyl Bazaar. Cette fois-ci, Victor Kiswell est au Liban. Notre chercheur de vinyles vous invite à un voyage musical sublime dans ce pays à l’histoire chaotique. Pendant des années, Beyrouth fut le phare du Proche-Orient, une ville magnifique où l’on s’encanaillait et où l’on produisait beaucoup d’albums. En 1975, la guerre éclate et dure une quinzaine d’années mais la production musicale reste prolifique…

VINYL BAZAAR #1 : TAKE ME BACK TO CAIRO

VINYL BAZAAR #1 : TAKE ME BACK TO CAIRO
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

EMBARQUEZ POUR UN VOYAGE MUSICAL À CAIRO AVEC VICTOR KISWELL Victor Kiswell est par essence un nostalgique, c’est un « diggeur », il passe le plus clair de son temps à retrouver de vieux disques, c’est une passion et son métier. Il mord la poussière à pleines dents pour vendre des « samples » à des producteurs et proposer des disques rares à des collectionneurs. Pour cela, il parcourt la planète. Il n’est jamais aussi bien qu’aux puces, dans les vieilles boutiques et les marchés. Parlez-lui du Caire et ses yeux se mettent à…