PANAME DE MARION IN THE WOODS #1 : KASHINK

PANAME DE MARION IN THE WOODS #1 : KASHINK
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

KASHINK, GENRE LIBRE Pour la série « le Paname de Marion in the woods », Spicee a donné carte blanche à Marion Desquenne pour qu’elle nous raconte son Paris et les personnages qui composent son Panthéon artistique. Cette photographe traine ses guêtres dans le Paris underground depuis vingt ans. Elle connait tous les artistes qui utilisent la rue et les murs comme support pour leur art : graffeurs, skateurs, peintres, musiciens… Dans ce premier épisode, Marion suit Kashink. C’est l’une des rares femmes street-artistes à graffer sur les murs de Paris. Elle…

IRAN UNDERGROUND : 4 ÉPISODES, 4 TÉMOIGNAGES INÉDITS

IRAN UNDERGROUND : 4 ÉPISODES, 4 TÉMOIGNAGES INÉDITS
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

IRAN UNDERGROUND : QUAND LA JEUNESSE IRANIENNE S’EXPRIME #1 LES B-BOYS DE TÉHÉRAN  Premier épisode de notre série sur le Téhéran underground : le breakdance. Comme tout ce qui vient des Etats-Unis, cette danse a longtemps été vue d’un très mauvais œil par le régime des mollahs. Pratiquée secrètement jusqu’à récemment, elle commence à devenir très populaire alors le régime laisse faire. Désormais, on peut suivre des ateliers de breakdance et il y a même des compétitions.     Mais cette danse reste interdite aux femmes bien que de plus…

YÉMEN : PORTRAIT D’UN HOMME QUI CROIT ENCORE EN LA PAIX 

YÉMEN : PORTRAIT D’UN HOMME QUI CROIT ENCORE EN LA PAIX 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

LE BANKSY DU YÉMEN  Obtenir un visa de journaliste pour le Yémen est un exploit tant le pays est fermé à la presse. Exploit qu’ont réalisé Julien Fouchet et Sylvain Lepetit. Après plusieurs mois de négociations, les deux journalistes ont décroché une autorisation de tournage pour couvrir la guerre civile qui ravage le pays depuis plus d’un an et demi, dans l’indifférence générale. C’est la première caméra de télévision qui pénètre au Yémen depuis plusieurs mois. Pendant cinq jours, nos deux reporters ont vécu sous les bombardements meurtriers d’un conflit…