1 an après le coup d’Etat manqué en Turquie, une timide opposition fait surface

1 an après le coup d’Etat manqué en Turquie, une timide opposition fait surface
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Erdogan, un as de la propagande 1 an après, le coup d’Etat manqué contre le président turc Recep Tayyip Erdogan, ce dernier a organisé de grandes cérémonies ce week-end pour commémorer l’événement et célébrer son pouvoir. Dans le même temps, la société civile a commencé à s’organiser contre la dérive autoritaire du tout puissant président. Le 15 juillet dernier, un coup d’Etat militaire échoue à renverser le Président turc. Dans les heures qui suivent, le putsch est attribué à Fethullah Gülen, un intellectuel turc exilé aux Etats-Unis. Ancien allié d’Erdogan, Gülen…

LE PRIX DE LA LIBERTÉ

LE PRIX DE LA LIBERTÉ
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

  Depuis dix jours, le pouls du monde bat donc à 140. Non pas à 140 pulsations (encore que cela correspondrait bien à l’état de stress permanent dans lequel nous sommes plongés par l’actualité) mais à 140 signes. Voilà le nouveau tempo de la planète, élevé et plutôt difficile à suivre. Ces 140 signes sont ceux des tweets que Donald Trump lance irrépressiblement à la face du monde, assenant de rageurs coups de menton de tous côtés, émettant avis expéditifs ou jugements péremptoires et sombrant en permanence dans l’outrance et la caricature que la terre…