Interview de Camille Courcy, reporter de guerre et réalisatrice des « Mordeuses de Daesh »

Interview de Camille Courcy, reporter de guerre et réalisatrice des « Mordeuses de Daesh »
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Coulisses d’un tournage difficile La ville de Mossoul en l’Irak, vient d’être libérée du joug de Daesh par les forces armées irakiennes. Pour l’occasion, nous avons posé quelques questions à Camille Courcy, réalisatrice et reporter de guerre, partie enquêter pour Spicee sur une mystérieuse brigade féminine de l’Etat Islamique : Les mordeuses de Daesh. Avec nous, elle revient sur le sort réservé aux “mordeuses” depuis son reportage, nous parle des difficultés de son enquête et de son métier à haut risque. Que sont devenues les mordeuses que tu as rencontrées…

IRAK : LES MORDEUSES DE DAESH

IRAK : LES MORDEUSES DE DAESH
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

C’est une histoire effroyable. Celle d’une brigade féminine qui sévit dans les territoires occupés par Daech. Ces femmes mordent pour faire respecter les lois de l’Etat Islamique ! Une main dénudée, un maquillage visible, un tissu mal placé… le moindre écart est immédiatement sanctionné d’un coup de dents. Camille Courcy, jeune journaliste de 27 ans, couvre la bataille de Mossoul depuis des mois lorsqu’elle entend parler de ces femmes pour la première fois. Celles que l’on appelle les « mordeuses ». Membres de la Hisbah, la police religieuse de Daech,…