GUERRE DES GANGS AU HONDURAS

GUERRE DES GANGS AU HONDURAS
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

En 2002, Tegucigalpa, la capitale du Honduras, est la ville la plus violente d’Amérique centrale. La police y dénombre 120 meurtres par mois, la plupart causés par la guerre des gangs. Ici, on les appelle les Maras. Ils se livrent une guerre sanglante pour le contrôle des trafics d’armes et de drogues. Sans horizons, les jeunes des quartiers pauvres n’ont d’autres choix que de rejoindre ces gangs pour espérer sortir de la misère. Importé des Etats Unis, le système de type mafieux est très hiérarchisé. Comme le dit la police…