Interview de Camille Courcy, reporter de guerre et réalisatrice des « Mordeuses de Daesh »

Interview de Camille Courcy, reporter de guerre et réalisatrice des « Mordeuses de Daesh »
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Coulisses d’un tournage difficile La ville de Mossoul en l’Irak, vient d’être libérée du joug de Daesh par les forces armées irakiennes. Pour l’occasion, nous avons posé quelques questions à Camille Courcy, réalisatrice et reporter de guerre, partie enquêter pour Spicee sur une mystérieuse brigade féminine de l’Etat Islamique : Les mordeuses de Daesh. Avec nous, elle revient sur le sort réservé aux “mordeuses” depuis son reportage, nous parle des difficultés de son enquête et de son métier à haut risque. Que sont devenues les mordeuses que tu as rencontrées…

BAGDAD : UNE GUERRE SANS FIN

BAGDAD : UNE GUERRE SANS FIN
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Après la chute de Saddam Hussein en 2003, Bagdad devient la ville la plus dangereuse d’Irak. Attentats, enlèvements, la capitale irakienne est dévastée par une guerre civile interconfessionnelle. Elle oppose les musulmans chiites aux musulmans sunnites et rend les rues de la capitale irakienne infréquentables. Militaires irakiens, kurdes, américains, policiers, civils désormais engagés dans des milices… Le conflit nécessite la mobilisation d’un maximum de forces pour tenter, en vain, de contrôler les actions menées par les deux communautés ennemies. Ce film de Corentin Fleury, réalisé grâce à la connaissance du…

IRAN : CHANGER DE SEXE OU MOURIR

IRAN : CHANGER DE SEXE OU MOURIR
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

En Iran, l’homosexualité est passible de la peine de mort en cas de récidive. Paradoxalement, les transexuels sont officiellement tolérés par la république islamique depuis 1979. Une fatwa, lancée par l’Ayatollah Khomeiny autorise les Iraniens à changer de sexe pour soigner ce que le régime qualifie de « maladie identitaire ». Mais le parcours administratif pour faire reconnaître son changement d’identité est sans fin. Il faut entre 3 et 4 mois pour se faire accorder un avis psychiatrique nécessaire pour l’opération chirurgicale. Ensuite, une validation religieuse, accordée par certains mollahs…

VIVRE ET MOURIR À SARAJEVO

VIVRE ET MOURIR À SARAJEVO
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Dans le cadre de l’hommage que Spicee a tenu à rendre aux trois journalistes tués à Mossoul il y a 15 jours, nous vous proposons aujourd’hui de voir l’un des premiers documentaires auquel Stephan Villeneuve a participé : Vivre et Mourir à Sarajevo. Diffusé en 1993 dans la mythique émission 24h de Canal plus. Réalisé par les équipes de l’agence Capa dans la ville bosniaque assiégée par les forces serbes, le film suit des enfants dans cet enfer où les snippers distribuent la mort. Stéphan lui est en charge de filmer…

L’Australie accorde 47 millions d’euros de dédommagement à des réfugiés. Et après ?

L’Australie accorde 47 millions d’euros de dédommagement à des réfugiés. Et après ?
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Des réfugiés toujours indésirables Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’Australie est l’un des pays les plus restrictifs au monde en ce qui concerne l’accueil des migrants. C’est bien simple, il n’en accueille aucun. Tous les demandeurs d’asile qui parviennent, après un long périple, à s’approcher des côtes australiennes sont, soit repoussés dans les pays voisins, soit mis en détention dans un camp de réfugiés. Une fois enfermés dans le camp de Manus en Papouasie Nouvelle-Guinée ou dans celui Nauru, ils n’ont plus aucun espoir de s’installer en Australie….

GUERRE DES GANGS AU HONDURAS

GUERRE DES GANGS AU HONDURAS
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

En 2002, Tegucigalpa, la capitale du Honduras, est la ville la plus violente d’Amérique centrale. La police y dénombre 120 meurtres par mois, la plupart causés par la guerre des gangs. Ici, on les appelle les Maras. Ils se livrent une guerre sanglante pour le contrôle des trafics d’armes et de drogues. Sans horizons, les jeunes des quartiers pauvres n’ont d’autres choix que de rejoindre ces gangs pour espérer sortir de la misère. Importé des Etats Unis, le système de type mafieux est très hiérarchisé. Comme le dit la police…

JOURNAL DE BORD À MOSSOUL

JOURNAL DE BORD À MOSSOUL
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

En novembre 2016, la journaliste Véronique Robert obtient l’autorisation de suivre la Golden Division irakienne à Mossoul. Encadrée par les américains, cette division constitue la force d’élite de l’armée irakienne, chargée du contrôle des actions pour la reprise de l’est de la ville aux djihadistes. En filmant ces quelques images avec son téléphone portable, cette journaliste spécialiste des terrains de guerre, grand reporter, vous immerge dans le quotidien des soldats des forces spéciales irakiennes qui luttent contre Daesh. On y découvre la misère des conditions de vie de l’armée d’élite,…

LES GUERRIÈRES D’ALEP

LES GUERRIÈRES D’ALEP
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

En 2013, soit plus de deux ans après le début du conflit syrien, la guerre civile bat son plein à Alep. Dans une ville scindée entre, à l’ouest, les troupes de Bachar El-Assad, et à l’est, les troupes de l’Armée Syrienne Libre, la ville est le théâtre d’un vaste champ de bataille. Les longs mois de combats incessants ont amenés les bastions rebelles à accueillir de nouveaux combattants : les femmes. En niqab ou en jean, ces nouvelles guerrières n’en n’ont pas moins la rage de venir à bout de…

LE CHOIX DE JEAN

LE CHOIX DE JEAN
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

 « Ce qui me plait dans cette méthode là, c’est que ça reste très clean. » Jean a 59 ans et souffre d’un cancer de la peau. Il ne ressent pas au quotidien les symptômes de sa maladie mais il refuse de perdre le contrôle de sa vie en se voyant dépérir. Il a donc fait le choix d’y mettre un terme en ayant recours à un suicide assisté. La législation suisse autorisant cette pratique, il fait appel à une association de bénévoles, Exit Suisse Romande, pour organiser son départ….

KENYA : LA GUERRE DU BÉTAIL

KENYA : LA GUERRE DU BÉTAIL
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Le centre du Kenya est un paradis sur terre pour les éléphants, les buffles et les gazelles. Mais depuis quelques mois, la région est en proie à une guerre sanglante entre tribus nomades qui se disputent les rares pâturages où poussent encore de l’herbe fraîche.  Cette guerre a fait des milliers de victimes parmi les bêtes des Samburus et des Turkanas les deux ethnies en conflit. Et l’on dénombre plusieurs morts parmi les fermiers propriétaires de ranch aux vastes prairies… Un conflit qui a pour origine une sécheresse historique, des rivalités…