ATTENTATS : MOTS DE SPICEE

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

 



Ami(e)s de Spicee,
 

Depuis vendredi, comme vous, nous sommes bouleversés. Nous pensons à nos amis, nos proches qui sont tombés sous les balles de ces terroristes mais aussi, à tous ceux, trop nombreux, que nous ne connaissions pas mais aux visages si familiers. Et nous espérons de tout coeur que tous les blessés qui luttent aujourd’hui pour survivre pourront retrouver un jour « la place en terrasse » dont ces fanatiques ont voulu les priver.

La rédaction de Spicee a voulu, à sa manière, apporter un éclairage, distancié mais instructif sur ces événements.

En vous révélant d’abord comment certains profitent de la situation dramatique que connait le pays pour instiller leur venin complotiste en propageant les pires rumeurs.

Nous vous proposerons également de découvrir le témoignage d’un héros de l’ombre, un chirurgien, habitué aux terrains de guerre qui a œuvré sans relâche pour sauver les rescapés du Bataclan.

Enfin, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir nos documentaires sur les brigades djihadistes de Syrie et leurs soldats kamikazes prêts à tout pour arriver à leurs fins et sur le Captagon, la drogue de Daech, qui donne à ceux qui l’absorbent, un sentiment d’invincibilité.

Vous l’aurez compris, chez Spicee nous sommes plus déterminés que jamais à poursuivre notre mission : vous raconter un monde complexe, avec rigueur, professionnalisme mais toujours avec sa dose de piments ! 

Attentats : les théories du complot
 

Crédits Matthieu Alexandre AFP
Depuis vendredi soir et les attentats qui ont ensanglanté Paris, les rumeurs les plus folles circulent sur le net. Mais il y a plus grave : plus discrètes mais aussi beaucoup plus dangereuses, les théories du complot se propagent et touchent notamment les jeunes.
Pour les tenants de ces thèses, tout est bon pour dénoncer de supposées machinations. En vrac : les attentats ont été organisés par les services secrets français et bien sûr, comme toujours, les Israéliens sont dans le coup. Mais cette fois, un élément particulier cristallise tous les fantasmes.
Quel est-il ? Quels sont les mécanismes des prétendus raisonnements ? Quelle est la grille de lecture systématique des conspirationnistes ? Spicee vous propose un premier décryptage des théories du complot et de leur mécanique.

À l’hôpital Saint-Antoine :
« On a fait de la chirurgie de guerre » 
 

Ancien chirurgien en Cisjordanie et à Gaza, Patrick Knipper est un habitué des conflits armés. Mais ce week-end, c’est à Paris qu’il a fait de la chirurgie de guerre.
A l’hôpital Saint-Antoine, il a opéré, en quelques heures, neuf personnes blessées par des balles et des éclats de bombes au Bataclan.
Il n’avait jamais assisté à un tel spectacle en France. Son témoignage est poignant : malgré toute son expérience, des images resteront à jamais gravées dans son esprit.

« Les terroristes? On aurait cru des morts vivants… comme s’ils étaient drogués »
Voilà ce qu’a déclaré un témoin après avoir aperçu les tueurs du Bataclan deux heures à peine avant la tragédie.
 

Comment expliquer un tel état ? Ces hommes étaient-ils sous l’emprise du Captagon, la fameuse amphétamine, décrite comme un « gilet pare-balles chimique » et qui inonde le Moyen Orient ? Pour comprendre l’ampleur du trafic de cette drogue et ses effets : nos deux docs exclusifs Breaking Bad au Moyen-Orient et Air Captagon

Si l’émir de l’État Islamique demande à ses recrues « qui veut faire un attentat en France ? » vous aurez 200 bras levés en une demi-seconde.
 

Cette phrase, c’est l’ancien juge anti-terroriste Marc Trédivic qui la prononçait ce week-end.

Cette détermination glaçante, nos reporters l’ont montrée, il y a quelques mois en filmant au plus près, une faction djihadiste au cœur du conflit syrien. Jusqu’à voir un combattant se faire sauter.
Retrouvez dès maintenant tous ces sujets
et beaucoup d’autres sur


Facebook
Twitter
Instagram
SoundCloud

 

Related posts

Leave a Comment