ATTENTATS AU PAKISTAN : 3 REPORTAGES POUR MIEUX COMPRENDRE

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someoneShare on Google+Pin on Pinterest

Spicee. Tragédie au lahore. Le jour d'après

TRAGÉDIE AU LAHORE : SPICEE DÉCRYPTE LES ATTENTATS
C’est l’un des attentats les plus terribles qui a frappé la Pakistan depuis 2014. Ce dimanche 27 mars, les talibans n’ont pas hésité à déposer une bombe dans un parc pour enfants de Lahore fréquenté par la minorité chrétienne de la ville. Pour faire un maximum de victimes, ils ont fait exploser la charge à proximité des balançoires. Bilan : 74 morts et plus de 300 blessés. Des chrétiens mais aussi beaucoup de musulmans.

 #1 LE JOUR D’APRÈS 

Dans ce reportage, l’équipe du bureau pakistanais de Spicee s’est rendu sur les lieux du drame le lendemain de la tragédie pour comprendre ce qui s’est passé.

Minorité qui représente entre 2 % et 3 % des 190 millions de Pakistanais, les chrétiens sont une cible facile et vulnérable pour les terroristes. Ils sont issus des anciens «intouchables», discriminés socialement depuis des générations et cantonnés à des métiers mal payés (éboueurs, femmes de ménage, chauffeurs, etc.)

Bande annonce : Tragédie au Lahore, le jour d’après. 

#2 WAQAR N’AVAIT QUE 16 ANS

Dans ce reportage, l’équipe du bureau pakistanais de Spicee est allé à la rencontre d’une famille chrétienne qui a perdu un enfant dans l’attentat. Rani et Pervez Masih vivent dans le quartier à majorité chrétienne de Youhanabad. Le jour de l’attaque, Waqar leur fils de 16 ans, était parti jouer dans le parc visé par les terroristes. Il y perdra la vie.

Spicee. Lahore : Waqar n'avait que 16 ans

Quelques jours après la tragédie, ses parents nous font part avec un très grande dignité de leur douleur et de leurs inquiétudes pour l’avenir des chrétiens du Pakistan.
Minorité qui représente entre 2 % et 3 % des 190 millions de Pakistanais, les chrétiens sont une cible facile et vulnérable pour les terroristes. Ils sont issus des anciens «intouchables», discriminés socialement depuis des générations et cantonnés à des métiers mal payés (éboueurs, femmes de ménage, chauffeurs, etc…)

#3 LE PRÊTRE DE LAHORE  

Dans ce reportage, notre équipe basée à Islamabad ont suivi pendant une journée frère Irshad Ilyas, un prêtre du diocèse de Lahore. Avec lui, ils vont à la rencontre de la communauté chrétienne de cette ville endeuillée après l’attentat qui a tué 74 personnes dimanche dernier jour de Pâques.

Spicee. Le prêtre de Lahore

Related posts

Leave a Comment